Header

Recherche

Made by Members: Mark Schwarz

Mark Schwarz sait que le temps est un bien précieux. C’est ce que reflète sa marque VAULT, qui fabrique des montres personnalisées et uniques.

american-express-made-by-members-mark-schwarz-stagestatic
american-express-made-by-members-vault-watch-stage-static

L’entreprise suisse VAULT crée des montres mécaniques exceptionnelles aux apparences variables. Son fondateur Mark Schwarz se concentre particulièrement sur les souhaits individuels de ses clients lors de la conception. Dans l’interview, il raconte comment des montres de luxe sur mesure de la prochaine génération sont nées d’une idée anecdotique.

VAULT assemble des montres uniques personnalisées. Te souviens-tu de ta première montre?

J’ai eu ma première montre à l’âge d’environ six ans: une Flik Flak rouge avec motif de moto. C’est elle qui a déclenché ma passion pour les montres. Ensuite, mes montres ont toujours été un peu plus folles, plus chères et plus exotiques. Jusqu’au moment où j’ai compris que je voulais lancer ma propre marque de montres.

Y a-t-il eu un moment précis auquel tu as décidé de franchir ce pas?

L’histoire a commencé pendant ma période à la police. Les six années passées à la police ont été une expérience extrême et une école de vie. Il y a eu aussi certains coups du destin qui m’ont montré à quel point le temps est précieux. Cela m’a amené à passer plutôt mon temps en m’adonnant à ma passion: d’un côté pour les montres et de l’autre côté pour la créativité. Je voulais combiner ces deux choses et construire une marque de montres qui serait centrée sur le temps lui-même et non pas sur sa mesure.

Et comment es-tu tombé sur le concept de VAULT?

J’ai eu l’idée du concept en 2013 dans une brasserie en plein air à Munich: une idée anecdotique dans une certaine mesure. J’avais adopté l’approche considérant le temps comme précieux et incontrôlable et que chacun a sa propre perception du temps. Je voulais apporter à une montre mécanique des contenus inédits.

Dans quelle mesure les montres VAULT sont-elles originales et innovantes?

L’originalité des montres VAULT est complexe. Le concept et le mode de fonctionnement des montres sont originaux: l’apparence de la montre change à chaque nouveau réglage. La manière dont nous distribuons les montres et collaborons avec nos partenaires et nos clients est elle aussi unique. En outre, le récit accompagnant la marque, c’est-à-dire à quel point le temps est important, et non pas sa mesure en elle-même.

Quel a été le plus grand jalon pour toi ou pour l’entreprise jusqu’à présent?

Les premiers prototypes après un travail de plusieurs années. La présentation de ces prototypes à Londres en 2017 a été un grand moment. La première exposition au salon Baselworld fait également partie des grands jalons. Et les trois nouveautés mondiales en ce qui concerne les matériaux utilisés et le mode de fonctionnement: la première montre au monde avec un boîtier en carbone-titane, la première avec un boîtier en carbone-céramique et, dans l’ensemble, les premières montres qui changent d’apparence à chaque nouveau réglage de l’heure.

Les montres sont complexes et chaque pièce est personnalisée. Quels critères doivent remplir les partenaires horlogers de VAULT?

D’un côté, ils doivent être très bons dans leur domaine et de l’autre côté, ils doivent posséder une mentalité entreprenante. Rien n’est impossible. Nous devons aussi nous entendre bien.

Cela s’applique-t-il également aux clients de VAULT? Qui achète les montres originales?

Notre clientèle est très hétérogène: nous avons des clients dans le monde entier. Ce qui réunit tous jusqu’à présent: ils sont tous des entrepreneurs, ce qui est très passionnant. Je crois que ce facteur est de nouveau en rapport avec l’histoire de VAULT. Nos produits défient le statu quo. Nous offrons quelques chose d’inédit sur le marché. Les gens qui construisent leur propre entreprise veulent également aller leur propre chemin et ne pas passer par des sentiers battus. La montre VAULT est ainsi une bonne déclaration de ce style de vie et cet état d’esprit.

Peux-tu donner d’autres conseils aux jeunes entrepreneuses et entrepreneurs?

Ils doivent s’attaquer à un projet dont ils sont vraiment passionnés. On ne devrait pas chasser la prochaine licorne, mais faire quelque chose pour quoi on investit volontiers du temps. C’est le plus important pour moi: on doit réellement y être passionné et, de mon point de vue, le commencer dans son temps libre. Parce que si l’on ne peut pas s’y passionner un samedi ou le soir, cela ne marchera vraisemblablement pas. L’on doit être persévérant et pouvoir passionner les autres par son idée. Il faut de la patience, de la passion et une bonne stratégie de vente: on ne peut pas monter un tel projet seul, il faut toujours un travail d’équipe.

As-tu fait cette découverte en rapport avec la pandémie de corona aussi?

Le corona n’a pas eu un grand impact sur nos activités parce que nous avions déjà travaillé selon ce modèle auparavant et avions fait beaucoup à distance et de façon numérique. Or, la leçon personnelle que j’ai tirée de la pandémie est de ne rien reporter à plus tard parce que l’on ne sait pas ce qui arrivera demain. C’est vrai aussi bien pour la sphère privée que pour le domaine professionnel.


Made by Members Mark Schwarz Portrait